Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au coeur de Daesh avec mon fils (La Boîte à Pandore)

A regarder le témoignage de Laura, la seule repentie de Daesh qui accepte de parler à visage découvert:

sur BFM et dans le journal de France 2 ainsi que sur la Première RTBf: http://laboiteapandore.fr/index.php/2016/09/14/coeur-de-daesh-fils/

Résumé du livre:

Quand on voit Laura, avec son léger sourire à peine caché par ses longs cheveux et son regard serein, on peine à imaginer qu’elle a vécu neuf mois au sein de l’« État islamique » ; qu’elle pensait, il y a plus d’ un an, que la Syrie et l’islam tel que prôné par l’« EI » étaient une solution à son mal-être et que le niqab était la seule tenue décente pour une femme.
La famille de Laura est d’origine italienne. La jeune femme a grandi dans la tradition catholique mais s’est convertie à l’islam à l’âge de 16 ans. À la suite de l’abandon de son compagnon, qui la laisse seule avec un petit garçon, Laura sombre dans la dépression et se radicalise.
En juin 2014, elle décide de se rendre en Syrie avec son fils de 4 ans et son nouveau mari, rencontré quelques semaines plus tôt sur internet. Une fois sur place, la famille est prise en charge par le groupe terroriste « État Islamique ».
Son époux est directement envoyé dans un camp d’entrainement, alors qu’elle est recluse dans une madafa, une maison pour femmes. Les règles religieuses strictes, la cruauté de Daesh ; petit à petit, Laura ouvre les yeux.
Guidée par son instinct maternel et sa prise de conscience, elle ne pense plus qu’à une chose : rentrer en Belgique, auprès de sa famille. Mais s’échapper du califat est quasi impossible. Il lui faudra plusieurs mois pour, finalement, trouver la sortie de l’enfer.
Dans ce livre, elle décrit la réalité de la vie sous le drapeau noir comme jamais aucune femme revenue de là-bas n’a osé le faire.
Aujourd’hui, elle est capable de faire le point avec lucidité sur ce qui l’a poussée à partir et sur ce qu’elle a vécu.

Tag(s) : #Daesh, #terrorisme, #témoignage, #islamisme, #radicalisme

Partager cet article

Repost 0