Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cette réflexion inaugure un livre différent de tout ce qu’on a pu lire sur l’univers carcéral. En tant qu’ancien surveillant de prison, Francis Lopez sait de quoi il parle. Non, on ne se serre pas la main en prison entre détenus et gardiens, signe qu’on ne pactise pas. L’administration ne l’interdit pas mais c’est l’usage. Dans son récit exceptionnel, (révoltes, viols, violences, perversités ordinaires), Francis Lopez nous parle de l’envers du décor et montre à quel point se sentir persécuteur génère des formes d’angoisse et de culpabilité. Loin de l’image du surveillant véhiculée par les médias, il raconte ses contacts avec les détenus et témoigne des interrogations qui sont les siennes. Il nous ouvre les yeux sur des questions éthiques qui nous concernent tous.

A propos de l’auteur:

Francis Lopez a été pendant 26 ans surveillant en maisons d’arrêt et centrales ; Tulle, Nîmes, Grenoble, Chambéry, et termine sa carrière à Marseille comme formateur de surveillants. Il sait de quoi il parle, c’est la face cachée de son métier. Frédéric Abécassis est sociologue et psychanalyste. Il réalise des actions de conseils et des formations auprès de l’administration pénitentiaire et d’hôpitaux psychiatriques.

Tag(s) : #prison, #maton, #Témoignages

Partager cet article

Repost 0